Skip to content

Texte déposé

Nous demandons au Conseil fédéral d'élaborer un rapport sur notre sécurité énergétique à l'horizon de 10, 20, 30 et 50 ans, et plus particulièrement dans le domaine de l'électricité, qui devrait mettre en exergue:

- le développement de nos besoins en tenant compte du développement de notre économie et des mesures d'efficacité énergétique;

- nos potentiels de production des énergies renouvelables, de notre biomasse avec prise en considération des effets du réchauffement climatique sur notre production hydraulique et des mesures à prendre;

- notre dépendance vis-à-vis de l'étranger pour satisfaire nos besoins et assurer cet approvisionnement;

- les infrastructures nécessaires.

Développement

Le rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) de novembre 2007, "Examen approfindi par l'AIE de la politique énergétique suisse", contient le passage suivant:

"Selon les scénarios énergétiques publiés au début de l'année 2007, un déficit d'approvisionnement va commencer à apparaître à la fin des années 2010 et au début des années 2020 lorsque les contrats d'importation à long terme conclus avec la France arriveront à échéance et que les centrales nucléaires les plus anciennes, soit un tiers de la capacité nucléaire, atteindront la fin de leur durée de vie. D'après les prévisions, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique ne combleront que partiellement le déficit."

Il convient de rappeler que par rapport à nos besoins totaux en énergie, deux tiers sont couverts par l'énergie fossile (pétrole, gaz et charbon) qui provient entièrement de l'étranger. Cette dépendance accroît l'insécurité dans le domaine de l'approvisionnement énergétique de notre pays (pic de pétrole, exploitations des gisements de gaz et de charbon) et de celui de l'évolution des prix sur le marché. Situation qui pourrait encore empirer à cause du réchauffement climatique: certains experts prédisent d'ailleurs que d'ici 2050, notre énergie hydraulique devrait diminuer d'environ 10 pour cent. L'énergie hydraulique couvre actuellement 56 pour cent de nos besoins en électricité. Le reste de nos besoins en approvisionnement énergétique est quasiment assuré par nos centrales nucléaires dans une proportion de 40 pour cent. Certaines centrales doivent donc être remplacées dans les plus brefs délais si nous ne voulons pas faire face à une pénurie en matière d'approvisionnement en électricité.

Fort de ces constats, nous demandons au Conseil fédéral de bien vouloir élaborer, en prenant en considération sa politique énergétique des quatre piliers, un rapport énergétique qui devrait mettre en exergue nos besoins actuels et futurs en matière énergétique, notamment dans le domaine de l'électricité.

 

Lien:  Rapport sur la sécurité énergétique