Skip to content

Requête 

Nous requérons du Conseil d’Etat qu’il présente un rapport sur l’évolution démographique de notre canton à l’horizon 2030, sur ses conséquences et les mesures à prendre.

Argumentaire

Notre canton, très bien situé géographiquement, connaît et va encore connaître une importante évolution démographique. Récemment la presse mentionnait que l’évolution démographique du canton de Fribourg serait de l’ordre de 20% à l’horizon 2030 alors que la moyenne en Suisse devrait résider vers les 2%. Cette évolution ne sera pas sans incidences sur les finances de notre canton avec d’un côté de nouvelles recettes fiscales et d’un autre côté des infrastructures à mettre en place tels que l’utilisation optimale de nos zones à bâtir, le dimensionnement à souhait de nos infrastructures scolaires et sociaux – culturelles ainsi que d’une formation, recherche, promotion économique devant assurer le plein emploi notamment auprès de nos jeunes.

Forts de ce constat, nous demandons au Conseil d’Etat qu’il fasse un rapport circonstancié sur l’évolution démographique de la population de notre canton, de ses conséquences et des mesures à prendre.

Réponse du Conseil d'Etat

Le postulat des députés Christine Bulliard et Jacques Bourgeois est fondé sur des données selon lesquelles, d’ici à 2040, la population résidante du canton de Fribourg devrait croître de 22 %, alors que la population suisse n’augmenterait que de 2 %.

Une telle évolution démographique, si elle se réalise, confirmerait la vitalité du canton, qui est due à des facteurs variés tels que la qualité de vie, la disponibilité de terrains, la qualité des formations dispensées, etc.

Les données précitées émanent du scénario démographique « tendance » tiré de travaux réalisés par l’Office fédéral de la statistique (OFS) en 2002 et portant sur la période 2001-2040. Il y a lieu de préciser que, selon ces mêmes travaux, l’évolution prévue de la population fribourgeoise entre 2001 et 2040 se situe dans une fourchette qui va de 4% (scénario « dynamique négative » ) à 28% (scénario « dynamique positive » ). L’OFS a par ailleurs annoncé la publication de nouveaux scénarios démographiques pour les cantons à la fin de l'année 2006.

Il convient de constater par ailleurs que si le scénario « tendance » devait se confirmer, la population du canton passerait de 239'000 habitants en 2001 à environ 306'000 habitants en 2040 et que cet accroissement de 22 % serait proportionnellement bien inférieur à celui de 33 % enregistré entre 1970 et 2001 ; en 1970, le canton comptait en effet moins de 180'000 habitants.

Il paraît manifestement vain, tant ces prévisions sont aléatoires, de définir aujourd’hui les conséquences qu’elles pourraient avoir en 2040 et les mesures à prendre. Le Conseil d’Etat propose néanmoins l’acceptation du postulat et présentera un rapport, limité toutefois à une analyse des données que l’OFS publiera à la fin de l’année 2006.

En conclusion, nous vous proposons de prendre en considération ce postulat. Nous transmettons au Grand Conseil le rapport y relatif dans le délai légal.

Décision du Grand Conseil

Accepté par 78 voix contre 10 ; il y a une abstention.